Topophile — l'ami·e des lieux | la revue des espaces heureux

Lettres topophiles #8

Bonjour ,

« Êtes-vous topophile ? » Le quotidien belge Le Soir se pose la question

À l'appel Desired Spaces, lancé durant le confinement printanier par les trois musées et archives d'architecture belges (CIVA, ICA-WB & VAi), nous avons répondu en soumettant notre quiz topophile, accompagné par un florilège de réponses dessiné par Vanessa Alvarado. Le Soir consacre une série d'articles à cet appel et reprend le 29 juillet in extenso notre contribution… « facétieuse » (dixit) !
« Rééquilibrer les écosystèmes », Le soir

Nous avions également proposé ce quiz topophile au Pavillon de l'Arsenal, à l'occasion de son appel Et demain, on fait quoi ? Sur la photo officielle, le (seul) visiteur… est en train d'y répondre ! Ah ça oui, nous pouvons être facétieux… Le quiz topophile ne l'est aucunement : l'essentiel est d'interroger les lieux qui nous façonnent et d'apprendre à les ménager.

colonne_pierrelexcellent-pav_etdemain-04_8ff5e

Inspiré par le quiz biorégional (traduction inédite par nos soins), nous avions créé notre version à l'invitation d'Elisabeth Taudière (Territoires pionniers) lors de notre participation à l'excellent festival de l'architecture Chantiers communs, aux côtés notamment de Patrick Bouchain, Simone et Lucien Kroll, Patrice Doat et Nathalie Sabatier en mars dernier.

Nous remercions également très chaleureusement toutes celles et ceux qui diffusent occasionnellement ou régulièrement Topophile dans leurs réseaux : Manifeste de la frugalité heureuse et créative, CRAterre, Chantiers communs, Institut Momentum, ArchiRès, Réseau français de la construction paille, TERRA & FIBRA Award, l'Aitec, le séminaire de géographie littéraire, l'école du paysage de Versailles, et tant d'autres ! Le lectorat de Topophile s'élargit avant tout par le bouche à oreilles ; nous sommes reconnaissants de votre soutien.

Une lecture et des appels

Mesure et démesure des villes, de Thierry Paquot (CNRS, 2020)
« En somme, cet essai devrait être lu par tous ceux qui s’interrogent sur le devenir des villes, surtout dans le contexte très étrange de la pandémie actuelle, qui rebat les cartes à l’échelle planétaire. »
Lu par Brice Gruet
Pour une politique patrimoniale cohérente avec le contexte d’urgence climatique
« Le patrimoine fait corps avec l’écologie, il en est la face historique qui demain témoignera d’hier. Une société qui perd la mémoire n’a pas d’avenir. »
Tribune de Sébastien Clément, Emmanuel Mille et Thierry Paquot
Promouvoir les matériaux biosourcés : huit propositions
« Systématiser l’éco-conditionnalité des aides publiques à des critères tels que : circuits de proximité, matériaux renouvelables, captation de carbone, sobriété énergétique, biodiversité, effets sanitaires...»
Propositions du Comité de liaison des matériaux biosourcés d'Île-de-France
La ville des enfants et des jeunes : une ville pour tout·e·s !
« Tout territoire qui associe les enfants à son devenir en fait un lieu de partage accueillant à chacune et chacun... »
Manifeste de la Rue aux Enfants

Pour un enseignement topophile

La transition pédagogique, un préalable nécessaire à l'écologie
« Ce qu'il serait à prendre de l'école, c'est l'occasion de s'en libérer. On ne saurait imaginer meilleur lieu où s'entraîner en toute sécurité à remuer les cadres de l'autorité représentée par une institution. »
Par Romane Adam, architecte, fondatrice de la revue &
L'école hors-les-murs, l'expérience du chantier et du milieu
« Il nous faut expérimenter ! Sortons de l’école, allons à la rencontre de toute la communauté des bâtisseurs, apprenons les uns les autres, immergeons-nous dans le milieu... »
Par Clémentine Laborderie, tailleuse de pierre, architecte, doctorante-enseignante à l'ENSA Toulouse
Topophile s'interroge sur la pédagogie en relatant des expériences passées (Le Bauhaus, le Cidoc d'Ivan Illich), en rapportant des pratiques actuelles (entretiens avec Simon Teyssou, directeur de l'ENSA Clermont-Ferrand, Pavel Cenkl, directeur du Schumacher College, Antoine Aubinais, co-fondateur du festival Bellastock et Christophe Laurens, co-fondateur du Master Alternatives Urbaines), en proposant des exercices conviviaux (Françoise Crémel, Thierry Paquot)… Une série à suivre.

Découvrons la topophilie

Cet été, (re)lisez des articles publiés en novembre dernier lors du lancement de Topophile où vous explorerez tant de facettes de la topophilie…
Décroissance et topohilie
« Le cancer de la Croissance lacère le territoire, dévore l’espace avec ses métastases, ronge le sens des lieux et détricote le tissu social. »
Par Serge Latouche
La topophilie : « Dites à Google de le faire »
« Instruisons le démembrement de l'urbanité dans le sillage d'un contrôle des comportements fondés sur nos données disséminées et de la privatisation de la ville. »
Par Bruno Marzloff
La topophilie innée des territorialistes italiens
« L’homme producteur a remplacé l’homme habitant, provoquant ainsi une dissolution de sa topophilie traditionnelle. »
Par Alberto Magnaghi
Pays Bai - Papypo
« Les Intis vivent dans un monde absurde, sinistre, où les choses ne sont que ce qu’elles paraissent, où il manque toute la dimension du sens, de la mémoire, du temps. »
Une nouvelle de Laurent Demarta

Un·e ami·e vous a transmis cette lettre ?

Si celle-ci vous a plu, inscrivez-vous et recevez-la deux fois par mois.
Bonne lecture !
Les rhapsodes,
Camille Morin | Martin Paquot | Raphael Pauschitz
facebook instagram twitter linkedin 
[Dessin florilège]
MailPoet