January 2020


Ateliers pour définir les critères de salubrité de l’habiter léger

18/01/20

Ateliers pour définir les critères de salubrité de l’habiter léger

Atelier

Namur

2020-01-18 09:30 2020-01-18 14:30 Europe/Paris Ateliers pour définir les critères de salubrité de l’habiter léger Collectif HaLé! – Rassemblement wallon pour le Droit à l’habitat (RWDH) – Centre de médiation des Gens du voyage (CMGV) – asbl Habitat et Participation – Droit au Logement Différent asbl – Réseau brabançon pour le droit au logement (RBDL) Dans la continuité de l’étude juridique sur l’habitat léger menée en 2018, nous organisons deux nouveaux « Focus groupes » pour créer les critères de salubrité de l’habitat léger. Nous soutenons et maintenons que l’habitat léger est une solution écologique et sociale à la crise du logement ainsi qu’une transformation dans l’art d’habiter. Autour de la table, autant que possible, nous cherchons à représenter les trois familles d’habitant·es : les « alternatifs » mais aussi les pionnier·es des zones de loisirs et les gens du voyage. Même si peu représentées, nous invitons aussi les personnes habitant dans des camions, vans ou autres véhicules aménagés.  Lors de cette étude juridique, nous avons travaillé sur les aspects administratifs et juridiques qui freinent l’habitat léger. Cette étude nous a permis de produire des pistes de solutions pour faciliter sa présence sur le territoire wallon. Au final, elle a donné lieu à une définition de l’habitat léger dans le Code de l’habitation durable et une sensible simplification dans l’aménagement du territoire (le fameux permis « sans architecte »).  En suivant la même méthodologie, il s’agit maintenant de réfléchir aux questions de salubrité de l’habitat léger. Nous pensons que les habitant·es sont les mieux placé·es pour définir la qualité de leur habitation. Et donc, nous vous invitons les 8 décembre et 18 janvier à deux ateliers pour travailler ces critères de salubrité. Focus groupe ? C’est quoi ? À la suite des « focus groupes » qui ont eu lieu à Barvaux le 13 mai 2018, le 30 septembre 2018 au quartier de la Baraque à Louvain-la- Neuve et le 28 octobre 2018 à Namur au Centre de médiation des Gens du voyage, nous proposerons d’agir et de réagir au travail en cours. Vu la matière complexe, il est important de diviser le travail en deux temps :  Le Focus groupe du 8 décembre est pensé pour vous informerLe Focus groupe du 18 janvier, un mois après, sera le moment pour décider des options Au final, nous déposerons nos propositions au ministre du Logement en février. Exclusivement des (ex)habitant·es ? Pourquoi ? Nous voulons « coller » au plus près des réalités de terrain. Nous avons besoin que les participant·es aux Focus groupes soient exclusivement des personnes qui résident ou ont résidé en habitat léger (pas des sympathisants, pas de futurs habitants ou des intéressés par l’habitat léger), car elles devront disposer de l’expertise nécessaire pour nourrir cette réflexion sur le règlement. Cette réunion s’adresse donc exclusivement aux personnes qui habitent ou ont habité en habitat léger : caravanes (résidentielles ou non), roulottes, tiny houses, yourtes, cabanes, chalets, tipis, bulles et géodes, kerterres, motorhomes, etc. Inscrivez-vous ici. Namur Collectif HaLé! – Rassemblement wallon pour le Droit à l’habitat (RWDH) – Centre de médiation des Gens du voyage (CMGV) – asbl Habitat et Participation – Droit au Logement Différent asbl – Réseau brabançon pour le droit au logement (RBDL)
Vernacular ways | Les manières de faire vernaculaires

22/01 24/01/20

Vernacular ways | Les manières de faire vernaculaires

Colloque

Paris

2020-01-22 18:00 2020-01-24 18:00 Europe/Paris Vernacular ways | Les manières de faire vernaculaires Université de Paris, INHA, LARCA Mercredi 22 janvier 18h00Auditorium, INHA, 2 rue Vivienne – 75002 Paris Discours de bienvenueCécile Roudeau, directrice du LARCA UMR 8225Eric de Chassey, directeur général de l’Institut national d’histoire de l’art Conférence plénièreClément Chéroux (San Francisco Museum of Modern Art) : Introducing Werner Kühler.Pour une histoire de la photographie vernaculaire Cocktail de bienvenue Jeudi 23 janvier Amphithéâtre Turing, Université de Paris, 8 place Aurélie Nemours – 75013 Paris 9h30IntroductionJordi Ballesta (Université Jean Monnet) et Eliane de Larminat (Université de Paris) 10h00Photographie et questionnement du vernaculairePhotographing and Questioning the Vernacular Modération : Eliane de Larminat (Université de Paris) Chiara Salari (Université de Paris) : Du grand tour à la route américaine. Le « vernaculaire commercial » dans les paysages photographiques de Robert Venturi et Denise Scott-Brown 10h35 – 10h45 : Pause caféElène Levasseur (Université de Montréal) : La photographie du vernaculaire pour apprendre et penser l’architecture : Le parcours de Melvin CharneyJerome Krase (Brooklyn College – The City University of New York) : Seeing Vernacular Landscapes Change: Toward a Visual Pedagogy of the Ordinary 12h00 : Déjeuner 13h45Circulations transatlantiques des formes spatiales et graphiquesTransatlantic Circulations of Spatial and Graphic Forms Modération : Sophie Stokes-Aymes (Université de Bourgogne) Lucas Lei (Université Paris Nanterre) : L’hypothèse d’un cinéma vernaculaire. Agnès Varda à Los Angeles : lieu, habitants, paysage urbainAntonello Frongia (Università Roma Tre) : Lost and Found in Translation: the Influence of the American Vernacular on Italian Post-War Photography 15h30 : Pause café 15h45Le vernaculaire comme objet historiographiqueThe vernacular as a historiographical object Modération : Maurice Geracht (College of the Holy Cross) Martha Langford (Concordia University) : Where the Iconic Meets the Vernacular: Historiographies of Photographic ExperienceCarolin Görgen (Université de Paris) : Everyday Photography? Re-politicizing early twentieth-century “vernacular” photographs. The case of the San Francisco Earthquake and Fire of 1906Hélène Valance (Université de Bourgogne Franche-Comté) : Playing the Past. The Vernacular Histories of American Toys 17h15 : Pause café 17h30Conférence plénière Gary Van Zante (MIT Museum, Massachusetts Institute of Technology) : Words in the Street: Signs and the Commercial Vernacular as a Photographic Subject Vendredi 24 janvier Amphithéâtre Turing, Université de Paris, 8 place Aurélie Nemours – 75013 Paris 9h30 Conférence plénièreMichel Poivert (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) : La photographie sans photographe : le folklore vernaculaire 10h30 : Pause café 10h45Porter attention aux pratiques domestiquesPaying Attention to Domestic Practices Modération : Martine Beugnet (Université de Paris) Danièle Méaux (Université Jean Monnet) : Le logement, espace de syntaxes domestiques et provisoiresChloé Bappel (Université Bordeaux-Montaigne) : La posture de l’amateur : expériences des pratiques de l’ordinaireGala Hernández (Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis) : Enjeux esthétiques et éthiques des desktops films : la vidéo vernaculaire transformée en cinéma 12h30 : Déjeuner 14h00Des manières de bâtirOf ways of building Modération : Jordi Ballesta (Université Jean Monnet) Edith Hallauer (Laboratoire Barbara) et Emmanuelle Guyard (Collectif Rural Combo) : Manières de construireDavid Pereira-Martínez (Universidade do Porto/ Universidade da Coruña) : Vernacular mutations and ordinary patterns in the Galicia-North Portugal EuroregionPeter Ekman (University of California, Berkeley) : Counterenvironments: Form, Formlessness, and the Vernacular 15h45 : Pause café 16h00Etendre la sphère des communsExtending the commons Modération : Jean-Marc Besse (UMR Géographie-cités) Thierry Paquot, philosophe de l’urbain : La confiscation des communaux et l’effacement du vernaculaire chez Ivan IllichSylvain Maestraggi, auteur et photographe : La promenade urbaine : une manière de faire vernaculaire ? Colloque organisé par Jordi Ballesta (Cierec, Université Jean Monnet),Eliane de Larminat(LARCA, Université de Paris), Mark Meigs (LARCA, Université de Paris) et Frédéric Ogée(LARCA, Université de Paris). 22/01 dans l'Auditorium, INHA, 2 rue Vivienne – 75002, Paris 23-24/01 dans l'Amphithéâtre Turing, Université de Paris, 8 place Aurélie Nemours – 75013, Paris Université de Paris, INHA, LARCA
Les conversations étudiantes | S’adapter, nouveaux environnements ?

24/01/20

Les conversations étudiantes | S’adapter, nouveaux environnements ?

conversations

Versailles

2020-01-24 19:00 2020-01-24 20:30 Europe/Paris Les conversations étudiantes | S’adapter, nouveaux environnements ? Vincent Guiné, Laly Pagliero 2e édition des conversations étudiantes proposées par les étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles.  Face à l’accélération et à l’intensi cation deschangements environnementaux et socio-économiques globaux qui en découlent, les étudiants de l’école de paysage décident de se réunir pour ouvrir et partager leurs ré exions et la production de savoirs sur les postures que la jeunesse pourrait adopter face à ces problématiques. De quelle manière allons nous formuler des hypothèses, des projets expérimentaux communs pour appréhender la complexité d’un monde qui nous est laissé à repenser dans sa totalité ? Nous avons besoin de former de nouvelles connexions pour une transversalité des disciplines, une reconnaissance des projets étudiants à placer au coeur de l’expérimentation collective. Nous aspirons à concrétiser nos idées et nos projets dans un réel à faire évoluer. Explorer de nouveaux concepts, de nouveaux partenaires, de nouveaux terrains et de nouvelles méthodes c’est ce que nous souhaitons pour appuyer notre démarche. Déroulée de la soirée : CONVERSATIONS 7 étudiants éclaireront le thème de cette soirée "S'adapter, nouveaux environnements" à partir de réflexions personnelles, d'essais, de travaux, de références diverses et variées. L’effondrement, catalyseur des transitionsAntonin Ballestro Le bio-mimétisme, comme plus value au projetPhilomène Muir De la ville à l’écosystème urbain, réinterroger la place de l’Homme dans le projetMargaux Estaque 3 générations, 25 hectares : les moissons quotidiennes d’un échec politiqueMathias Goutelle Réinterroger une expérience de résilience, la ville nourricièreBaptiste Wullschleger Arrête de rêver !Thibault Trameson [Exposition] La fabrique du monstre paysageMargaux Fouquet DEBATCes courtes présentations ouvriront un débat avec le public. Ce débat permettra d'approfondir les sujets abordés et d'engager collectivement une réflexion sur l'initiative des conversations étudiantes. Quelle forme pouvons-nous lui donner afin d'accélérer la mutualisation de savoirs et d'expériences ? Vous pourrez poursuivre la soirée autour d'un verre. Potager du Roi – ENS Paysage, 10 rue du Maréchal Joffre, 78000 Versailles Vincent Guiné, Laly Pagliero
ICEB CAFE | Détricotage de la RE 2020, la parole à Thierry Rieser

27/01/20

ICEB CAFE | Détricotage de la RE 2020, la parole à Thierry Rieser

Conférence

Paris

2020-01-27 18:30 2020-01-27 20:30 Europe/Paris ICEB CAFE | Détricotage de la RE 2020, la parole à Thierry Rieser ICEB "Fin 2016 était lancé le label Energie Carbone, ou E+C-, censé préfigurer la future Réglementation Environnementale RE2020, qui remplacera la RT2012. A l’époque, nous avons été nombreux à saluer les avancées majeures de ce label". Aux côtés de Thierry Rieser, l’ICEB tient à souligner la dangerosité des évolutions proposées. Attention : Inscription gratuite mais obligatoire: contact@asso-iceb.org SETEC, Immeuble Central Seine, 42-52 quai de la Rapée 75012 Paris (M° Gare de Lyon) | Inscription gratuite mais obligatoire ICEB
La nature a lieu(x) | Michel Collot

31/01/20

La nature a lieu(x) | Michel Collot

Conférence

Paris

2020-01-31 17:00 2020-01-31 19:00 Europe/Paris La nature a lieu(x) | Michel Collot Vers une géographie littéraire Séminaire 2020 "La nature a lieu(x)" du groupe de recherche Vers une géographie littéraire. On entend répéter ici et là que « la nature a eu lieu », c’est-à-dire que notre environnement n’a plus rien de naturel et que l’idée même de nature est devenue caduque. Elle est pourtant bien présente dans les œuvres des écrivains et des artistes contemporains, et c’est en son nom que sont tenus bien des discours et menés bien des combats en faveur de l’environnement. Or cette défense et illustration passe souvent par celle des lieux : sites dégradés ou menacés, lieux d’habitation, d’édition et/ou de création où s’inventent de nouveaux rapports entre les citoyens et entre la nature, la société et la culture. C’est dans ce contexte et dans cette perspective que s’inscrit le travail de ce séminaire, qui associe les sciences humaines, la littérature et les arts, au croisement de l’écopoétique et de la géographie littéraire. 31 janvier  Michel COLLOT (UMR Thalim, Paris 3 / CNRS) La nature a lieu(x) 28 février  Michel COLLOT (UMR Thalim, Paris 3 / CNRS) La métaphorphose des éléments dans la géographie d’Élisée Reclus. 20 mars  Joëlle PAGÈS-PINDON (UMR Thalim, Paris 3 / CNRS) La poétique des lieux de Marguerite Duras : espace-mémoire et topogenèse 24 avril  Claude DOURGUIN (Écrivain) Voyages, images, paysages Entretien avec Jean-Louis TISSIER (UMR Géographie-cités)  15 mai Marie-Annick GERVAIS-ZANINGER (Université de Lorraine) Le jardin chez Yves Bonnefoy et Pierre-Albert Jourdan 5 juin Marie-Hélène LAFON (Écrivain) Du pays au paysage Centre Censier (salle 410, 4ème étage), 13 rue Santeuil, 75005, Paris Vers une géographie littéraire
L’habitat léger au défi du droit en 2020

31/01/20

L’habitat léger au défi du droit en 2020

Colloque

Louvain-la-Neuve

2020-01-31 08:30 2020-01-31 17:30 Europe/Paris L’habitat léger au défi du droit en 2020 UCLouvain, Université Saint-Louis—Bruxelles, asbl Habitat et Participation Tout savoir sur le nouveau statut juridique des habitations légères Colloque organisé par l’UCLouvain, l’Université Saint-Louis—Bruxelles et l’asbl Habitat et Participation Ces dernières années ont vu fleurir, en Wallonie et ailleurs, des habitats d’un genre nouveau (caravanes, tiny houses, mobil homes, certaines péniches, yourtes, cabanes, chalets, containers, …). Résolument atypiques, ces habitats sont portés par des particuliers désireux de se construire leur propre solution de logement. Schématiquement, leur public se répartit en trois catégories : les gens du voyage, les « alternatifs » et les personnes habitant à l’année dans des infrastructures de loisir (« l’habitat permanent ») ; au total, 25.000 personnes environ sont concernées. Jusqu’alors, celles-ci évoluaient dans un no man’s land juridique épais. Aussi la Région wallonne (c’est dans le sud du pays que le phénomène a pris le plus d’ampleur) a-t-elle décidé d’accompagner cette évolution sociétale en assurant, au sein même de son Code de l’habitation durable, une consécration officielle de ces formules émergentes d’habitat, regroupées sous la bannière de « l’habitation légère ». Tel est l’objet du décret wallon du 2 mai 2019 (entré en vigueur ce 1er septembre 2019), dont les ressorts seront exposés et mis en débat lors de ce colloque. Lequel brassera beaucoup d’autres éléments, afférents notamment à l’urbanisme et à l’aménagement du territoire. UCLouvain Auditoire Montesquieu 11 Place Montesquieu - 1348 Louvain-la-Neuve UCLouvain, Université Saint-Louis—Bruxelles, asbl Habitat et Participation

February 2020


« Des villes à l’épreuve de la psychanalyse », par Laurent Petit

06/02/20

« Des villes à l’épreuve de la psychanalyse », par Laurent Petit

Conférence

Rouen

2020-02-06 19:00 2020-02-06 21:00 Europe/Paris « Des villes à l’épreuve de la psychanalyse », par Laurent Petit le Forum - Maison de l'architecture de Normandie Depuis 2008, l’Agence nationale de la psychanalyse urbaine sillonne la France et ses environs pour soigner les angoisses des agglomérations. Pour y parvenir, elle couche les villes sur le divan, détecte les névroses urbaines et propose des solutions thérapeutiques adéquates. Aujourd’hui, l’ANPU a psychanalysé une soixantaine de villes ou de territoires, à la demande d’élus désemparés par leurs échecs et leurs difficultés. Car, comme tout psychanalyste, l’ANPU se penche sur les zones d’ombre, les frustrations, les refoulements engendrés par des projets urbains ratés. Et ça fonctionne ! Au terme de consultations auprès des décideurs et surtout des habitants, l’ANPU livre son diagnostic sous forme de conférence richement documentée. le Forum - Maison de l'architecture de Normandie | 48 rue Victor Hugo, 76000 Rouen le Forum - Maison de l'architecture de Normandie
Quand les déchets deviennent des ressources | Julie Benoît

06/02/20

Quand les déchets deviennent des ressources | Julie Benoît

Conférence

Choisy-le-Roi

2020-02-06 19:00 2020-02-06 22:00 Europe/Paris Quand les déchets deviennent des ressources | Julie Benoît UPOP L'Université Populaire d'écologie de Choisy organise depuis 6 ans un rendez-vous mensuel autour des idées et des combats écologistes. L’UPOP vous donne rendez-vous le jeudi 6 février pour parler déchets, recyclage, réemploi et économie circulaire avec Julie Benoît. Architecte et enseignante, Julie Benoît est co-directrice et responsable des études et de la recherche de Bellastock ( https://www.bellastock.com/), une structure pionnière en France sur les questions du réemploi des matériaux et de déconstruction des bâtiments. Elle a ainsi dirigé deux rapports de l’Ademe sur le sujet REPAR#1 (2014) et REPAR#2 (2018) ( https://www.ademe.fr/repar-2-reemploi-passerelle-entre-architecture-industrie).En sa compagnie, nous évoquerons l’ampleur de la production de déchets aujourd’hui et la part conséquente due au secteur du bâtiment et de la ville en général. Nous découvrirons que les déchets sont aussi des ressources, que la pratique du réemploi (qui n’est d’ailleurs pas nouvelle) favorise une économie locale et circulaire, que les villes constituent de véritables « mines urbaines », qu’une nouvelle approche des villes s’institue alors sous le vocable de « métabolisme urbain »… "Quand les déchets deviennent des ressources" avec Julie Benoît UPOP animée par Thierry Paquot accueil du public 19h, début de la conférence 19h30 nous contacter: upop.ecologie@orange.fr Restaurant Le Contrepoids, 32 avenue Anatole France, 94600, Choisy-Le-Roi (3 minutes de la gare RER C, 15-20 minutes de Paris Austerlitz) UPOP
Habiter la nature | Les Rencontres de Sophie

07/02 09/02/20

Habiter la nature | Les Rencontres de Sophie

Conférence

Nantes

2020-02-07 14:00 2020-02-07 22:00 Europe/Paris Habiter la nature | Les Rencontres de Sophie Philosophia avec le Lieu Unique Notre époque s’est construite sur le sentiment que nous, êtres humains, sommes dans la nature comme chez nous. Le risque d’une destruction, aujourd’hui prévisible, de la nature et de l’homme fragilise pourtant cette conviction tranquille, qu’il convient donc de repenser en ses fondements comme en ses effets.Qu’en est-il de la distinction entre l’homme et la nature ?Quelles nouvelles manières d’habiter la nature, l’art mais aussi la science et la technique nous permettent-ils alors d’imaginer ?Quelles valeurs éthique et juridique attribuer aux autres êtres naturels, animaux, végétaux ?A l’horizon de ce travail philosophique, une conviction : une plus juste façon de penser la nature est la condition d’une plus juste façon de l’habiter, dont la dimension politique est encore à inventer. Avec : Angélique Thébert, Anouck Barberousse, Armelle Grenouilloux, Axelle Petit, Boris Misura, Caroline Baudouin, Catherine Larrère, Céline Spector, Christelle Pineau, Christelle Pottier, Christophe François, Christophe Meignant, Corinne Lepage, Damien Carême, David Lebreton, Dominique Pécaud, Etienne Bimbenet, Evelyne Guillemeau, Fabrice Lardreau, Florence Burgat, Francis Métivier , Francis Wolff, Franck Robert, Frank Burbage, Gabrielle Marion Ledru, Gilles Clément, Hélène Devissaguet, Jean-Claude Pinson, Jean-Luc Jousse, Jean-Luc Nativelle, Jean-Marie Frey, Joël Gaubert, Marie-Hélène Lafin, Marine Denis, Mark Hunyadi, Maxime Sacramento , Michel-Elie Martin, Nadia Taïbi, Nadine Boyer, Olivier Dekens, Olivier Rey, Pascaline Lepeltier, Philippe Descola, Philippe Soulier, Roland Depierre, Sarah Raynaud, Sylvain Portier, Thierry Paquot , Virginie Maris, Yvon Quiniou FÉV 7 14:30 Qu’est-ce que la nature ? , Catherine LarrèreFÉV 7 16:00 Heidegger. Habiter et ciel et terre, Hélène DevissaguetFÉV7 16:00 Habiter la terre n’est pas une mince affaire ! , Thierry PaquotFÉV 7 17:30 Par-delà nature et culture ?, Philippe DescolaFÉV7 17:30 La phúsis selon Aristote, Philippe SoulierFÉV 7 20:30 Où en est l’écologie politique ?, D Carême, S Latouche, C Lepage FÉV 8 14:00 A comme Androgame, Sylvain PortierFÉV 8 14:30 Le climat transformé, Anouk BarberousseFÉV 8 14:50 C comme Criminel-né, Nadia TaïbiFÉV 8 15:00 Atelier philo enfants par Christelle PottierFÉV 8 15:15 D comme Dieu ou la natutre, Evelyne GuillemeauFÉV 8 15:40 E comme Eduquer, Jean-Marie FreyFÉV 8 16:00 Aménager la nature ?, Gilles ClémentFÉV 8 16:05 F comme Forêt, Olivier DekensFÉV 8 16:30 G comme Gemini, David LebretonFÉV 8 16:55 H comme Hobbit, Maxime SacramentoFÉV 8 17:20 I comme Instrument, Yvon QuinouFÉV 8 17:30 Écrire la nature, Marie-Hélène LafonFÉV 8 17:45 J comme Jardin Zen, Sarah RaynaudFÉV 8 18:00 Rousseau. Les voix de la nature, Céline SpectorFÉV 8 18:10 K comme Kruptesthai, Franck RobertFÉV 8 18:35 L comme Légumier, Axelle PetitFÉV 8 19:00 M comme Marcher en forêt, Jean-Luc JousseFÉV 8 20:30 L’homme est-il un animal comme les autres ?, Bimbenet, Burgat FÉV 9 11:30 Goûter la nature, C François, P Lepeltier et C PineauFÉV 9 14:00 N comme Nager en eau libre, Francis MétivierFÉV 9 14:25 O comme Ocytocine, Boris MisuraFÉV 9 14:50 P comme Pastoral, Jean-Claude PinsonFÉV 9 15:00 Le transhumanisme : vers une nouvelle nature humaine ?FÉV 9 15:15 Q comme Quizzer, Armelle GrenouillouxFÉV 9 15:40 R comme Respecter la nature, Joël GaubertFÉV 9 16:05 S comme Sentir, Christophe MeignantFÉV 9 16:30 T comme Tableau périodique, Jean-Luc NativelleFÉV 9 16:30 André Gorz. Ecologie et démocratie, Frank BurbageFÉV 9 16:55 U comme Utopie concrète, Nadine BoyerFÉV 9 17:00 La nature a-t-elle des droits ?, M. Denis et C. LarrèreFÉV 9 17:20 V comme Étable vache, Dominique PécaudFÉV 9 17:45 W comme Week-end, Caroline BaudouinFÉV 9 18:10 X comme Xing, 性, Roland DepierreFÉV 9 18:30 Déshabiter la nature – pour penser la part sauvage du monde (et de nous- mêmes), Virginie MarisFÉV 9 18:35 Y comme Y, Gabrielle Marion LedruFÉV 9 19:00 Z comme ZAD, Angélique Thébert Le Lieu Unique, Quai Ferdinand-Favre, 44000 Nantes, France Philosophia avec le Lieu Unique
Du « territoire bien commun » à la « biorégion urbaine » : le cas du Grand Paris | Agnès Sinaï

11/02/20

Du « territoire bien commun » à la « biorégion urbaine » : le cas du Grand Paris | Agnès Sinaï

Conférence

Paris

2020-02-11 17:30 2020-02-11 19:00 Europe/Paris Du « territoire bien commun » à la « biorégion urbaine » : le cas du Grand Paris | Agnès Sinaï CITEGO Conférence appartenant au cycle "Atelier des Territoires", conçu et animé par Thierry Paquot pour CITEGO. L’intention de cet Atelier mensuel (le second mardi du mois) est d’examiner la notion de « territoire » en croisant les regards afin d’exalter la polysémie de ce terme tout en tentant de le conceptualiser. Chaque séance débute par un exposé de 40 minutes à 60 minutes, auquel réagit le public. Un compte-rendu de la séance sera établi dès la semaine suivante, en plus du texte du premier conférencier et d’une bibliographie commentée. Une vidéo de quelques minutes du conférencier sera disponible sur le site de Citégo et sur celui du CNFPT. Un ouvrage publié en septembre 2020 rassemblera les 8 contributions.  8 octobre « Vous avez dit : ‘territoire’ ? »  Comment chaque discipline l’appréhende-t-elle ? De l’éthologie à la philosophie, par Thierry Paquot 12 novembre Le mot « territoire » à l’épreuve de la traduction, par Michaël Oustinoff 14 janvier Du territoire de l’architecture, par Philippe Madec 11 février Du « territoire bien commun » à la « biorégion urbaine », le cas du Grand Paris, par Agnès Sinaï 10 mars Le territoire saisit par le droit, par Alain Supiot 14 avril La revanche des territoires par Pierre Calame 12 mai La région et ses territoires, par Charles Fournier Fondation Charles-Léopold Mayer, 38 rue Saint-Sabin, 75011, Paris CITEGO
Construire en terre crue aujourd’hui

07/01 11/02/20

Construire en terre crue aujourd’hui

Formation

En ligne

2020-01-07 00:00 2020-01-07 00:00 Europe/Paris Construire en terre crue aujourd’hui amàco La terre, cette matière première si commune, est aujourd’hui l’une des solutions de construction les plus pertinentes face aux enjeux actuels. Écologique et sain, ce matériau présente de multiples qualités constructives et esthétiques applicables à l’architecture contemporaine. Ce MOOC constitue un support idéal pour vous proposer une introduction qui donne les clés nécessaires pour bien débuter votre projet en terre crue. Durant 5 semaines, nous vous présentons les différentes techniques de construction, ce qu’est une bonne terre à construire, la réglementation, et bien d’autres sujets. Des architectes, des maîtres d’ouvrages et des constructeurs partagent leurs expériences avec vous. Gratuit et 100% en ligne, le MOOC construire en terre crue aujourd’hui, vous permet de mieux connaître le matériau, ses principes de fabrication et d’application, mais aussi la filière et ses acteurs. Vous êtes architecte, aménageur, maître d’ouvrage, maître d’œuvre, artisan, ingénieur ou même un particulier, vous êtes tous et toutes les bienvenu·e·s. Vous serez ainsi capable de :  expliquer les potentiels constructifs, esthétiques, environnementaux et socio-économiques de l'architecture en terre crue, détailler les différentes techniques de construction en terre crue, leurs caractéristiques et leurs mises en œuvre,décrire ce qu'est une bonne terre à construire,présenter les principaux potentiels physiques et techniques pour concevoir des matériaux à base de terre crue,connaître les clés pour mener à bien un projet d'architecture intégrant la terre crue. Inscriptions : du 12/11/2019 au 21/01/2020 Effort estimé : 1h30 à 2h30 par semaine pendant 5 semaines amàco
La métamorphose des éléments dans la géographie d’Élisée Reclus | Michel Collot

28/02/20

La métamorphose des éléments dans la géographie d’Élisée Reclus | Michel Collot

Conférence

Paris

2020-02-28 17:00 2020-02-28 19:00 Europe/Paris La métamorphose des éléments dans la géographie d’Élisée Reclus | Michel Collot Vers une géographie littéraire Séminaire 2020 « La nature a lieu(x) » du groupe de recherche Vers une géographie littéraire. On entend répéter ici et là que « la nature a eu lieu », c’est-à-dire que notre environnement n’a plus rien de naturel et que l’idée même de nature est devenue caduque. Elle est pourtant bien présente dans les œuvres des écrivains et des artistes contemporains, et c’est en son nom que sont tenus bien des discours et menés bien des combats en faveur de l’environnement. Or cette défense et illustration passe souvent par celle des lieux : sites dégradés ou menacés, lieux d’habitation, d’édition et/ou de création où s’inventent de nouveaux rapports entre les citoyens et entre la nature, la société et la culture. C’est dans ce contexte et dans cette perspective que s’inscrit le travail de ce séminaire, qui associe les sciences humaines, la littérature et les arts, au croisement de l’écopoétique et de la géographie littéraire. 24 janvier  Michel COLLOT (UMR Thalim, Paris 3 / CNRS) La nature a lieu(x) Baptiste LANASPÈZE (Directeur des éditions Wildproject) Histoires de lieux 28 février  Michel COLLOT (UMR Thalim, Paris 3 / CNRS) La métamorphose des éléments dans la géographie d’Élisée Reclus. 20 mars  Joëlle PAGÈS-PINDON (UMR Thalim, Paris 3 / CNRS) La poétique des lieux de Marguerite Duras : espace-mémoire et topogenèse 24 avril  Claude DOURGUIN (Écrivain) Voyages, images, paysages Entretien avec Jean-Louis TISSIER (UMR Géographie-cités)  15 mai Marie-Annick GERVAIS-ZANINGER (Université de Lorraine) Le jardin chez Yves Bonnefoy et Pierre-Albert Jourdan 5 juin Marie-Hélène LAFON (Écrivain) Du pays au paysage Centre Censier (salle 410, 4ème étage), 13 rue Santeuil, 75005, Paris Vers une géographie littéraire