toujours à l'affiche


Habitat Social d’Aujourd’hui

01/04/2021 02/10/2021

Habitat Social d’Aujourd’hui

Exposition

Grenoble

2021-04-01 00:00 2021-10-03 00:00 Europe/Paris Habitat Social d’Aujourd’hui MUSEO Expositions et La Plateforme La qualité architecturale de nombreuses opérations de logement social et l’engagement citoyen de leurs acteurs sont dignes d’éloges. À l’heure où la transition écologique et solidaire est devenue une grande cause nationale, il était nécessaire de valoriser des exemples inspirants pour qu’ils fassent des émules. Réparties sur tout le territoire français, les 40 réalisations décrites dans cet ouvrage sont d’échelles très variées, et témoignent du travail de toutes les familles du monde Hlm. Situées dans des villages, des centres-bourgs ou des métropoles, elles sont destinées, parfois en mixité, à des jeunes et à des personnes âgées, à des familles et à des personnes fragiles. Issues d’un dialogue fructueux entre le bailleur et son équipe de maîtrise d’oeuvre, ces opérations montrent qu’il est possible d’être à la fois généreux et frugal, rigoureux et créatif. L’architecture n’est pas qu’un supplément d’âme, elle est au coeur du métier de maître d’ouvrage social. Ces opérations démontrent qu'il est possible d'être à la fois généreux et frugal, rigoureux et créatif. Cette exposition est tirée de l’ouvrage du même titre réalisé par Dominique GAUZIN-MULLER. https://www.grenoble.fr/agendaRCM/86417/2278-habitat-social-d-aujourd-hui.htm La Plateforme 9, place de Verdun GRENOBLE MUSEO Expositions et La Plateforme Habitat Social d’Aujourd’hui
Proto-habitat : fabriquer autrement, du prototype à l’habiter | Arc-en-rêve

19/05/2021 29/08/2021

Proto-habitat : fabriquer autrement, du prototype à l’habiter | Arc-en-rêve

Exposition

Bordeaux

2021-05-19 11:00 2021-08-29 19:00 Europe/Paris Proto-habitat : fabriquer autrement, du prototype à l’habiter | Arc-en-rêve Arc-en-rêve, Centre d'architecture Habiter un espace construit pour se loger et/ou travailler, est un sujet ouvert à la réflexion et au renouvellement des pratiques. Les défis à relever sont exigeants, pour la conception architecturale, la fabrication urbaine, ou encore l’appropriation par les habitants. Habiter un espace construit pour se loger et/ou travailler, est un sujet ouvert à la réflexion et au renouvellement des pratiques. Les défis à relever sont exigeants, pour la conception architecturale, la fabrication urbaine, ou encore l’appropriation par les habitants. Le renouvellement des formes d’habitat se conçoit naturellement en relation avec l’évolution des modes de vie. L’histoire du logement est à cet égard très riche d’enseignement. Il est des grands changements qui imposent la remise en cause des modèles précédents. Les mutations sociales, environnementales et économiques que nous connaissons actuellement obligent à changer les manières de penser et les modes de faire l’habitat. Les initiatives et expériences sont multiples, qui offrent des réponses aux qualités avérées, du point de vue des usages, de l’optimisation des ressources et des savoir-faire locaux. arc en rêve centre d’architecture présente dans la galerie blanche l’exposition proto-habitat, fabriquer autrement, du prototype à l’habiter un projet de recherche de Frédérique Barchelard et Flavien Menu à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis. Frédérique Barchelard et Flavien Menu se sont investis dans un travail centré sur l’innovation architecturale et urbaine à travers leurs expériences françaises et européennes. En s’impliquant sur des projets démonstrateurs à Londres, à Paris, et aujourd’hui à Bordeaux en Aquitaine, ils développent une culture de la recherche appliquée qui caractérise leur positionnement professionnel d’architecte. À partir de leur recherche, en Europe, sur les nouvelles façons d’habiter, les nouvelles représentations du chez soi, et les modes de production des logements, les deux architectes posent les bases de nouveaux modèles d’habitat en prise directe avec les questions écologiques, économiques et les changements de société. Le projet proto-habitat, véritable démonstrateur architectural, est une création de jeunes architectes, promoteurs de belles valeurs. Proto-habitat expose l’innovation à l’œuvre, qui s’exerce sur le processus d’élaboration du projet, de l’expression de la commande à la réalisation, en passant par la conception, les conditions de financement et la construction. C’est une démarche partenariale qui a su fédérer toute la chaîne des acteurs incluant les collectivités, les entreprises de la filière bois et les pôles de compétitivité.Le succès de ce projet tient à la confiance et à la connivence, entre le politique et la recherche, l’économie et la culture. 7 rue Ferrère, 33000 Bordeaux Arc-en-rêve, Centre d'architecture Proto-habitat : fabriquer autrement, du prototype à l’habiter | Arc-en-rêve
Fabriquer des lieux | Huang Sheng-Yuan | Arc-en-rêve

19/05/2021 12/09/2021

Fabriquer des lieux | Huang Sheng-Yuan | Arc-en-rêve

Exposition

Bordeaux

2021-05-19 11:00 2021-09-12 18:00 Europe/Paris Fabriquer des lieux | Huang Sheng-Yuan | Arc-en-rêve Arc-en-rêve, centre d'architecture Huang Sheng-Yuan a choisi, depuis 1994, de vivre et de travailler dans le comté de Yilan, région rurale du nord-est de l’île. Toutes situées dans un rayon de 30 minutes maximum de l’agence, ses réalisations se développent sur le temps long et à l’échelle de ce territoire. « La pratique de l’architecture s’apparente à un processus consistant à ajouter indéfiniment, une à une, des couches successives de la connaissance humaine ».Huang Sheng-Yuan 7 rue Ferrère, 33000 Bordeaux Arc-en-rêve, centre d'architecture Fabriquer des lieux | Huang Sheng-Yuan | Arc-en-rêve
Les communautés à l’œuvre | Pavillon français | Biennale de Venise

22/05/2021 21/11/2021

Les communautés à l’œuvre | Pavillon français | Biennale de Venise

Exposition

Venise

2021-05-22 11:00 2021-11-21 19:00 Europe/Paris Les communautés à l’œuvre | Pavillon français | Biennale de Venise La biennale di Venezia / Institut français Le projet « Les communautés à l’œuvre » propose d’interroger la rencontre entre le savoir-faire de l’architecte et l’expérience des habitants de leur propre lieu de vie. Cette approche transversale du métier tente d’éclairer une implication de l’architecture dans un monde contemporain en forte mutation. L’exposition présente un voyage de l’esprit en architecture à travers l’étude de cinq cas précis sur différents continents : en Europe, Asie, Amérique et Afrique. L’objectif est de proposer un regard optimiste sur le monde où les communautés habitantes agissent directement sur leurs cadres de vie, leur quotidien. Ces différentes démarches présentées ne suivent pas un schéma théorique formel conçu par un architecte mais témoignent des transformations lentes et multiples d’un lieu de vie par ses propres habitants. Les communautés semblent être les ressources les plus pertinentes pour transformer les situations habitées, et ainsi faire naitre une nouvelle façon de concevoir un contrat « spatial » issu de démarches ascendantes. Par une architecture précise et indéterminée, la prise en compte de l’aspect performatif des habitants, des usages, de la vie sous toutes ses formes est rendue possible dans les processus de projet. L’improvisation intervient comme une possibilité de transformation des situations habitées considérées ici comme des « Works in Progress ». Les communautés à l’œuvre s’approprient leurs environnements par leurs actions et créent alors un lieu du commun où se discute la gestion de leur cadre de vie. Face au gaspillage humain et matériel, nous proposons un changement de regard sur la vie qui existe déjà partout, et les moyens d’une stratégie fine, précise et délicate pour la sublimer. Nous présentons des documentaires sur les communautés habitantes à l’oeuvre dans la transformation de leurs environnements quotidiens, en France mais aussi à travers le monde : à Johannesburg, à Bordeaux, à Détroit, à Mérignac, à Hanoï… et d’autres cas encore qu’il faut repérer, trouver comme autant de pépites nous éclairant sur la capacité du monde à se réinventer. Des situations analogues, par effet miroir, nous renseignent sur les phénomènes à l’œuvre, par leurs écarts aux normes et à la standardisation du monde. Comment vivent-elles ensemble et quel contrat spatial engagent-elles ? L’enseignement tiré de ces différentes études de cas devrait nous éclairer d’un point de vue critique sur la façon dont nous vivrons ensemble. Venise, Italie La biennale di Venezia / Institut français Les communautés à l’œuvre | Pavillon français | Biennale de Venise
La beauté d’une ville | Controverses esthétiques et transition écologique à Paris

26/05/2021 26/09/2021

La beauté d’une ville | Controverses esthétiques et transition écologique à Paris

Exposition

Paris

2021-05-26 11:00 2021-09-26 19:00 Europe/Paris La beauté d’une ville | Controverses esthétiques et transition écologique à Paris Pavillon de l'Arsenal Qu’est-ce qui fait la beauté d’une ville ? Son site, sa morphologie, ses bâtiments, ses jardins, ses matières, sa mesure ? Ses habitants, ses fragilités, son hospitalité, ses milieux, sa mesure ? Comment se définit, en fonction des projets et des contraintes de chaque siècle, l’esthétique urbaine ? Quelles formes doit inventer la ville pour opérer sa transition climatique ? À l‘heure où la municipalité parisienne interroge l’esthétique de la capitale par la création d’un manifeste, où l’administration élabore un nouveau règlement urbain mais aussi où les Parisiennes et Parisiens affirment leur volonté de participer à ces débats, le Pavillon de l’Arsenal réunit, durant le confinement, une cinquantaine d’architectes, artistes, chercheur/e/s, écrivain/e/s, commissaires d’exposition, historien/ne/s, philosophes, sociologues... pour esquisser une définition de ce qui fait la beauté de Paris. Leurs analyses, rassemblées dans l’ouvrage co-édité avec Wildproject, se croisent, se répondent et éclairent les grandes controverses qui ont rythmé la fabrication de Paris depuis les prémices des disciplines urbaines. Les prises de position emblématiques de Voltaire en faveur des embellissements (1749), de Victor Hugo face aux démolisseurs (1832), de Rousseau dénonçant « des rues sales et puantes, de vilaines maisons noires » (1849), d’Émile Zola ou Jules Ferry à l’encontre des travaux du préfet Haussmann (1867-1872) ou des artistes le 14 février 1887 contre l’érection de la tour Eiffel... ou plus proches, les prises de position contre la transformation des Halles (dès 1959), des voies rapides (1972), l’édification d’immeubles tours (en particulier à partir de 1974), la place de l’art ou de la nature, l’espace des nouvelles mobilités, l’intégration des nouvelles technologies et ses appendices ou l’appropriation des trottoirs... chacune révèle l’engouement constant et singulier de toutes et tous pour débattre de l’avenir de la ville et le caractère protéiforme de la beauté. La beauté englobe tout un ensemble de visions, de règles, de techniques constructives et de pratiques quotidiennes en évolution constante, que l’exposition propose d’explorer, guidée par la voix de nos experts au travers de 7 niveaux de perception : tout d’abord, le site et en particulier la Seine, creuset du débat populaire ; puis la morphologie, entre composition urbaine et tissu existant, entre densité et étalement ; le paysage du piéton : sols, trottoirs, affiches, mobiliers, squares, parcs et œuvres d’art ; le bâti, sa forme et son échelle issues des règlements successifs, mais aussi la diversité qui lui donne son caractère ; l’invisible, ce qui a disparu ou ce que l’on ne veut plus voir ; la place du vivant à redéfinir à l’aune de la crise écologique ; et enfin, celui qui aurait pu être le premier de ces sujets, l’hospitalité, qui traduit la capacité de la cité à accueillir, protéger et laisser suffisamment d’espace à toutes et tous pour s'exprimer. Autant de questions et d’histoires qui invitent les visiteurs à parcourir Paris depuis le XVIIIe siècle, un pied dans l’histoire l’autre engagé sur les chemins de la transition écologique, pour continuer à débattre au fil d'un un parcours scénographique rythmé par une centaine de documents historiques, de plans, de photographies, d’entretiens vidéos réalisés par Océane Ragoucy et d’un montage inédit de références cinématographiques sur le piéton de Paris proposé par Stefan Cornic et Stéphane Demoustier. L’exposition s’enroule autour d’une prairie éphémère conçue par les paysagistes de Wagon Landscaping. Cette installation temporaire a une double ambition : présenter les nombreuses espèces végétales de la tradition horticole des jardins parisiens d’hier, d’aujourd’hui et de demain dans toutes leurs variétés, mais également apporter aménité et fraîcheur dans le Pavillon de l’Arsenal. La beauté d’une ville dépasse la seule dimension esthétique. Elle est le langage commun de la fabrication de la ville. C’est l’ambition de cette manifestation collective d’explorer ce qui la caractérise et en débattre, en invitant chacune et chacun à participer à sa transformation. avec les contributions des auteurs de l'ouvrage Isabelle Backouche / Jean-Christophe Bailly / Isabelle Baraud-Serfaty / Julie Beauté / Alessia de Biase / Nathalie Blanc / Bernadette Blanchon / Jeanne Brun / Pierre Caye / Paul Chemetov / Philippe Clergeau / Jean-Louis Cohen / Michaël Darin / Chantal Deckmyn / Nicola Delon / Fannie Escoulen / Mariabruna Fabrizi / Yann Fradin / Alexandre Gady / Laure Gayet / Nicolas Gilsoul / Maria Gravari-Barbas / Luc Gwiazdzinski / Antoine Lagneau / Paul Landauer / Éric Lapierre / Emma Lavigne / Laurent Le Bon / Nicolas Lemas / Bertrand Lemoine / Joachim Lepastier / Agnès Levitte / Sandrine Marc / Sébastien Marot / Guillaume Meigneux / Nicolas Memain / Raphaël Ménard / Mathieu Mercuriali / Carolina Mudan Marelli / Soline Nivet / Patricia Pelloux / Antoine Picon / Denyse Rodríguez Tomé / Mathias Rollot / Dominique Rouillard / Jean-Michel Roy / Richard Scoffier / Philippe Simon / Agnès Sinaï / Simon Texier / Géraldine Texier-Rideau / Kelly Ung / Julie Vaslin / Gwenola Wagon / Chris Younès / Ornella Zaza Pavillon de l'Arsenal, 21 bd Morland - 75004 PARIS Pavillon de l'Arsenal La beauté d’une ville | Controverses esthétiques et transition écologique à Paris
Architecture de la Reconstruction : Tout se transforme !

15/06/2021 18/09/2021

Architecture de la Reconstruction : Tout se transforme !

Exposition

Rouen

2021-06-15 14:00 2021-09-18 18:00 Europe/Paris Architecture de la Reconstruction : Tout se transforme ! Maison de l'architecture de Normandie - le Forum Architecture de la Reconstruction : TOUT SE TRANSFORME ! Habiter le centre-ville de Lisieux Exposition - Atelier des projets des étudiants du domaine d'études Trans-form et du parcours DRAQ au sein du master Génie (Diagnostic et Réhabilitation des Architectures du Quotidien) de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Normandie Les ateliers de projet de l'ENSA Normandie : Les ateliers de projet sont placés sous la responsabilité scientifique et pédagogique des enseignants du Domaine d'études Trans-form et du parcours DRAQ au sein du master Génie de l'ENSA Normandie. Les questions relatives à l’acte de bâtir dans et avec l’Existant se posent par le développement d'une pensée systémique et holistique. L’atelier de Lisieux développe le thème de la restructuration et de la transformation de la ville reconstruite et de son héritage bâti et non bâti. Les études ont porté principalement sur une sélection de sites préalablement déterminés avec les services de la Commune de Lisieux, en particulier : > les anciens locaux des Nouvelles Galeries-Les Mathurins,> les cinémas Le Majestic et Le Royal,> le centre des finances publiques,> l'école du Bon Pasteur,> l'ancien évêché. Les étudiants ont été placés en situation d’analyse critique historique, urbaine, architecturale et technique des sites d’études, ceci afin : > de susciter un questionnement programmatique riche permettant d'envisager l'hybridation des fonctions et des activités dans la ville,> de reconnaître les différents types d'obsolescence des constructions, de saisir les capacités de résilience et les potentiels offerts par la réutilisation et l'adaptation de l'Existant,> de faire émerger des propositions de régénération et de transformation des espaces, adaptables avec les pratiques urbaines nouvelles et à venir,> de comprendre que l'Existant est une ressource disponible dont on peut optimiser et augmenter les capacités. Dans chaque groupe de projet, la question de l'"habiter" dans la ville a été reposée. Le sujet de la transformation de la ville reconstruite de Lisieux a été l'occasion d'aborder la question "comment nous allons habiter la ville demain ?". Présentation du contexte et des partenaires : La ville de Lisieux, ville labellisée Action Cœur de Ville, a fait de la redynamisation de son centre-ville une de ses priorités. La commune est en effet confrontée à des problématiques et à des enjeux urbains identifiés, en particulier : > l'inadaptation croissante entre l'offre de logements et les demandes sur le centre ville, associée à une dégradation du bâti, à la typologie des logements existants et à un défaut d'accessibilité,> la présence de monopropriétés vacantes,> la fragilité du tissu commercial de proximité,> l'encombrement de l'espace public (comment mieux partager et augmenter la qualité de l'espace public sans pénaliser la mobilité urbaine ?)> l'obsolescence d'usage et la question du devenir d'équipements administratifs, religieux (ancien évêché, église Saint-Jacques) et culturels (cinémas),> le manque de reconnaissance du patrimoine architectural de la reconstruction. Action Logement, dans le cadre du programme Action Cœur de Ville accompagne les villes labellisées ACV dans leur mise en œuvre opérationnelle du volet immobilier de leur projet de revitalisation, au travers duquel s’entend la reconquête du bâti pour la constitution d’une offre nouvelle de logements. Conscient que pour réussir, il est nécessaire d’approcher la question du logement en centre-ville de façon globale, notamment en menant une réflexion sur la qualité des logements produits et les modes d’habiter de demain, Action Logement se rapproche des acteurs du territoire qui mènent localement des travaux opérationnels et de recherche sur ce sujet, afin de construire une réflexion commune. > entrée libre et gratuite> accueil des groupes et des scolaires sur rendez-vous : 02 35 03 40 31> du mardi au vendredi : 14:00 - 18:00 // le samedi : 10:30 - 12:30 / 14:00 - 18:00> fermé les jours fériés le Forum - Maison de l'architecture de Normandie | 48 rue Victor Hugo, 76000 Rouen Maison de l'architecture de Normandie - le Forum Architecture de la Reconstruction : Tout se transforme !
L’art des sentiers métropolitains

23/06/2021 26/09/2021

L’art des sentiers métropolitains

Exposition

Caen

2021-06-23 13:00 2021-09-26 19:00 Europe/Paris L’art des sentiers métropolitains Le Pavillon Développés à Bordeaux, Boston, Istanbul, Milan, Marseille… les Sentiers métropolitains ouvrent un nouvel espace de création à la croisée des mondes de l’aménagement, de l’art, du tourisme, de l’écologie. Tant projets urbains que culturels, ils sont conçus selon plusieurs dimensions : des explorations collectives pour les élaborer (repérages, marches publiques, randonnées métropolitaines…), des récits partagés qui les documentent (projets artistiques, livres, articles, récits de voyage, feuilletons sonores, films documentaires, expositions…) et un itinéraire réalisé de façon concertée avec les territoires. L’exposition « L’art des sentiers métropolitains » révèle cette pratique émergente, rend hommage aux pionniers de la discipline, donne les clés de la création d’un sentier métropolitain. Présentée au Pavillon (Caen) jusqu'au 26 septembre 2021, l'exposition a été créée par le Pavillon de l’Arsenal, sous la direction des cofondateurs de l’Agence des sentiers métropolitains : Baptiste Lanaspèze, fondateur des éditions Wildproject et initiateur du GR2013 et Paul-Hervé Lavessière, urbaniste et auteur. INFOS PRATIQUES : Le Pavillon, presqu'île de Caen, 10 quai François Mitterrand. Ouvert à tous, entrée libre du mercredi au dimanche, 13h-19h. Infos : contact[@]lepavillon-caen.com, 02 31 83 79 29. AUTOUR DE L'EXPO : . Au Pavillon, les visiteurs sont invités à enrichir une carte collaborative : spots, points de vue, passages, espaces cachés ou inconnus…, autant d’éléments qui participeront à la compréhension et à la connaissance de notre ville et de sa périphérie. . Une programmation d’ateliers est proposée cet été et jusqu’à la fin de l’exposition : visites commentées, parcours sonores, promenades urbaines thématiques, sentiers dessinés et voyages cartographiques… Dates, horaires et détails sur le site Internet du Pavillon (www.lepavillon-caen.com) et sur notre page Facebook Le Pavillon # presqu'île de Caen Presqu'île de Caen, 10 quai F. Mitterrand Le Pavillon L’art des sentiers métropolitains
Un léger décalage à la jointure des mondes

06/07/2021 10/09/2021

Un léger décalage à la jointure des mondes

Exposition

Toulouse

2021-07-06 10:00 2021-09-10 18:00 Europe/Paris Un léger décalage à la jointure des mondes Maison de l’Architecture Occitanie-Pyrénées L’exposition est une découverte du paysage frontalier entre la France et l’Espagne, entre Cerbère, Portbou et Colera, à travers les regards des artistes et architectes Odysseas Yannikouris et Alessandra Monarcha, accompagné·es de la photographe Claire Lavabre. Les œuvres invitent à une immersion dans l’exploration effectuée, une découverte des situations, un nouveau récit de la jointure des mondes. Maison de l’Architecture Occitanie-Pyrénées - 1 rue Renée Aspe 31000 Toulouse Maison de l’Architecture Occitanie-Pyrénées Un léger décalage à la jointure des mondes
École Zéro

29/07/2021 08/08/2021

École Zéro

Festival

Richelieu

2021-07-29 00:00 2021-08-09 00:00 Europe/Paris École Zéro Ecole Zéro Après le succès de sa première édition dans le Maine-et-Loire en 2020, l’Ecole Zéro revient cet été pour prolonger ses réflexions, ses rencontres et ses expérimentations. Née d’échanges concernant la pédagogie des écoles d’architecture, l’Ecole Zéro a pris corps lors de leur fermeture soudaine due à la pandémie de COVID-19. Cette situation unique nous a encouragé.e.s à imaginer un autre lieu d’enseignement, situé en dehors des métropoles où sont généralement implantées les écoles et universités. Elle nous a également déterminé.e.s à réfléchir à nos liens entre notre environnement, construit et naturel, et à remettre en cause nos pratiques (artistiques, architecturales, alimentaires, constructives, paysagères, agricoles…) et leur cloisonnement. L’édition 2021 de l’Ecole Zéro se déroulera du 29 juillet au 8 août. Cette édition sera plus longue que l’année dernière, afin de découvrir pleinement le lieu inédit qui nous accueille et favoriser un maximum de rencontres et d’échanges. Le lieu Richelieu, petite commune d’Indre-et-Loire de 1 678 habitants, nous accueille à proximité de ses murs construits au XVIIème siècle par le Cardinal qui lui donna son nom. Après l’édition 2020 à Contigné (49), nous nous retrouverons sur un territoire rural en cours d’urbanisation, entre petites fermes en pierres et grands entrepôts en acier. Violette, habitante de Richelieu, nous laisse la place de déployer notre école rêvée en lisière de forêt. Nos hôtes Cette année le collectif d’artistes de la Teinturerie nous invite à partager leurs ateliers et leurs lieux de vie pour créer une école zéro toujours plus chaleureuse ! La Teinturerie est une association liée à l’école des beaux-arts de TALM (Tours-Angers-Le Mans) promouvant des événements culturels sur le territoire de Richelieu. "La Teinturerie c’est avant tout un lieu, caché dans une petite rue, au cœur de Richelieu, « cité idéale » du XVIIéme. Un lieu convivial où les gens se retrouvent pour un concert, une exposition, un dîner, différents ateliers. Un lieu d’échange où étudiants, artistes, professeurs se rassemblent autour de projets culturels variés." Les participant.es Quiconque intéressé.e de près ou de loin à l'art, l’architecture, l’agriculture, le paysagisme, qu’il ou elle soit habitant.e, étudiant.e, agriculteur.ice, chercheur.euse, élu.e, enseignant.e, artisan.ne... est convié.e à participer à l'École Zéro ! Cette édition sera ouverte à une soixantaine de participants qui pourront s’enrichir mutuellement de leur différents domaines de pratique. Programme Cette année, la collaboration entre différents collectifs pluridisciplinaires sera au cœur de l’école pour animer différents ateliers et échanger sur leurs pratiques. Les collectifs formeront des collaborations tout au long de ces dix jours pour donner lieu à une école hybride et partagée entre les savoirs et les disciplines. Le Séminaire Zéro animera des tables rondes entre les élus locaux, les associations, les agriculteurs et les artisans. Ces rencontres nourriront notre compréhension de ce territoire rural en transformation et débouchera sur des excursions pour mieux le rencontrer. Des débats sur la pratique des métiers de l’architecture et du paysage en milieu rural et la pédagogie du “faire” se dérouleront tout au long de la semaine. La Teinturerie de Richelieu accueillera des ateliers d’art autour de la céramique, de la photographie et de la musique dans leur lieu de résidence et sur le site de Violette. Le Collectif Lokal organisera des ateliers de construction pour expérimenter des techniques liées à la terre crue et à la paille. La première de ces réalisations consistera à bâtir un four en terre crue et différents équipements de cuisine pour nourrir toute l’école. L’Atelier MARE, prononcé maré, proposera une initiation à l’expérimentation et au prototypage en matériaux régionaux à travers la réalisation de plusieurs séries d’échantillons en pierre, terre, paille, mycélium, bois brûlé et laine de mouton. Poumtchak studio animera des performances, installations et construction échelle 1 afin d’expérimenter le matériau sonore dans différents environnements. MLAV.LAND organisera des ateliers de réflexions sur les technologies numériques et leur utilisation dans des conditions de faibles dépenses énergétiques. Marague prévoira un atelier d’édition. Au programme confection de son propre papier et reliure pour fabriquer un carnet. Kandaw créations, le fab textile de Violette, animera un atelier textile et initiation à la couture pour donner une seconde vie aux tissus. Vernacular Orchestra se chargera de proposer des concerts de musique électronique tout au long du séjour dans des scénographies conçues par leurs soins. Niveau Zéro Atelier (NOA), collectif pluridisciplinaire composé de designers et d’un architecte présentera son travail et animera un atelier sur une technique d’extrusion de terre crue, projet lauréat de Faire Paris 2020. L’édition 2021 de l’Ecole Zéro se terminera par un grand weekend de festivités où les habitants des environs et toutes les personnes curieuses seront les bienvenues ! Chaque participant.e est également invité.e à proposer un atelier, une table ronde, une installation, une représentation… s’il ou elle le souhaite ! A très vite ! La Teinturerie - 19 Rue des Écluses, 37120 Richelieu Ecole Zéro École Zéro
Bâtir, Habiter, Edifier

30/07/2021 19/09/2021

Bâtir, Habiter, Edifier

Exposition

Côtes-d’Armor

2021-07-30 00:00 2021-09-20 00:00 Europe/Paris Bâtir, Habiter, Edifier Mairie de Binic-Etables sur Mer Pour son expo d’été, le comité de pilotage de La Galerie s’aventure sur le territoire de l’architecture et réunit cinq artistes contemporains qui en questionnent les fondamentaux. Simon Augade, Pauline Bétin, Jérémie Lenoir, Paulina Okurowska et Lucie Richard Bertrand répondent de façon sensible, imaginaire et utopique à des questions primitives, avec des pratiques artistiques et des matériaux personnels. Ils nous tendent un miroir, de nouveaux yeux pour voir, comprendre peut-être, réfléchir en tout cas. BâtirQu’est-ce qui nous pousse à construire, à imposer une trace dans la nature ?Comment faisons-nous sortir de terre nos cabanes ?Quelles formes prennent-elles ?Avec quels matériaux bâtissons-nous, d’où viennent-ils ?Quelle est leur durée de vie ?Posons-nous des limites, des frontières ? Les questionnons-nous ?Quelle est la part du beau, de l’esthétique, de la prouesse et celle de l’utile, du pragmatique et de l’écologique ? HabiterDe quelle façon imaginons-nous ces espaces? Clos ? Ouverts ? Pour s’isoler, se cacher, se regrouper, s’échapper ?Sont-ils des abris ? Des refuges ? Des lieux de stockage de mémoire ?S’assimiler ou se différencier ?Quelles identités construirons-nous ?Quelle connexion avec ceux qui nous précèdent et ceux qui suivront ?Quelle place laissons-nous au reste du vivant ? EdifierLa polysémie du mot nous plaît. Edifier pour l’action de construire, de façon littérale bien sûr mais aussi de façon abstraite, établir un ensemble, faire sens. Et plus largement instruire, accompagner la réflexion, cheminer et grandir en questionnant. N’est ce pas là l’une des premières missions de l’art ? La Galerie est ouverte les mardis et dimanches de 10h à 13h et de 15h à 18h, les mercredis, vendredis et samedis de 15h à 18h. Rue Touroux, 22680 Etables sur Mer Mairie de Binic-Etables sur Mer Bâtir, Habiter, Edifier

août 2021


La maison Feuillette en chantier !

02/08/2021 27/08/2021

La maison Feuillette en chantier !

Chantier participatif

2021-08-02 09:00 2021-08-27 17:00 Europe/Paris La maison Feuillette en chantier ! Centre National Construction Paille Nous organisons un chantier participatif du 2 au 27 août sur le site de la maison Feuillette. Il s’agira d’aménager et d’organiser les différents espaces du site :le hangar attenant qui va être rénové, ses abords, ainsi que la parcelle voisine qui accueillera de nouveaux bâtiments en 2022 (projet UP STRAW). Ce chantier participatif est une étape préparatoire essentielle dans le planning travaux du site. Il est ouvert à toutes et tous, il ne nécessite pas de compétence particulière si ce n’est de la bonne volonté ! Voici quelques actions que nous devrons mener :- jardinage, élagage, coupe arbres- rangement du hangar attenant- démontage abri à outils... Les participants auront aussi tout le loisir de découvrir la maison Feuillette, de la cave au grenier et comprendre ainsi pourquoi cette centenaire et son hangar, sont aujourd’hui inscrits aux monuments historiques.Ils profiteront également de l'accueil convivial du lieu. Plus d’infos et inscription : via la plateforme TWIZA ou sur notre siteMickey Leclercq au 06 23 06 39 30A très bientôt ! Maison Feuillette – 69 bis rue des Déportés et Internés de la Résistance, Montargis Centre National Construction Paille La maison Feuillette en chantier !

septembre 2021


Dans quel monde d’après voulons-nous habiter ?

03/09/2021

Dans quel monde d’après voulons-nous habiter ?

Rencontre

Paris

2021-09-03 18:00 2021-09-03 21:30 Europe/Paris Dans quel monde d’après voulons-nous habiter ? Centre-Wallonie Bruxelles Rencontre pour tout.e habitant.e concerné.e par sa ville, pour les journalistes et pour les professionnel.le.s. En présence des commissaires et directeurs de l’ouvrage Pauline de La Boulaye, historienne, auteure, commissaire d’expositions indépendante Gilles Debrun, architecte et enseignant Invité.e.s Philippe Madec, architecte, urbaniste, coauteur du « Manifeste pour une frugalité heureuse & créative », expert international pour architectures ! inventaire collectif Aurélie Hachez, Aurélie Hachez Architectes (Bruxelles) Andrea Tenuta et Delphine Péters, Binario architectes (Liège) Jörn Aram Bihain et Thierry Decuypere, bureau V+ (Bruxelles) Cédric Callewaert et François Vliebergh, AUXAU atelier d'architecture (Bruxelles) Programme 18h00 rencontre informelle, rafraichissements, présentation du livre 19h-20h30 Pecha Kucha avec les architectes et les commissaires 20h30-21h30 signature avec la librairie Wallonie-Bruxelles + 2 visites guidées féministe du Marais, avec Apolline Vranken et Johanna Da Costa 16h-18h jauge 25 personnes 18h-20h jauge 25 personnes Apolline Vranken, architecte féministe bruxelloise (@ArchitectureQuiDegenre) et Johanna Da Costa, guide conférencière parisienne (@SuivezLaGuide) vous proposent une visite guidée féministe dans le quartier du Marais sous forme de crossover inédit. De la fontaine Stravinsky signée Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely en passant par l’ancien Grand béguinage de Paris, venez découvrir l’histoire de ce matrimoine ! Entrée libre. Réservation conseillée : reservation@cwb.fr / 01.53.01.96.96 Commande du livre conseillée : librairiewb.com Centre-Wallonie Bruxelles | 46 rue Quincampoix 75004 Paris Centre-Wallonie Bruxelles Dans quel monde d’après voulons-nous habiter ?
Dédale 2021

11/09/2021 10/10/2021

Dédale 2021

Promenade

Huy, Belgique

2021-09-11 12:00 2021-10-10 19:00 Europe/Paris Dédale 2021 Centre culturel de Huy Prévue en 2020, reportée en 2021, la sixième édition de Dédale s’adapte. Qui sait quel sera le contexte sanitaire cet automne ? Depuis un an, nos liens culturels ont été coupés, décousus, déconsidérés. Nous ne sommes pas à l’abri des restrictions. Nous ne savons pas non plus en combien de temps prennent les blessures pour cicatriser. Dédale 2021 propose de renouer avec l’essence même de la création artistique : la culture du lien. Se lier aux autres, aux objets et aux lieux est une activité humaine vitale menacée. Les passants seront invités à coconstruire un espace public, se déplacer différemment, activer une pratique symbolique, refonder un lieu, agir sur la durée d’une installation artistique dans l’espace urbain... Pour s’adapter au mieux à l’inconnu, le dispositif sera furtif, provoquant des rencontres fortuites. Nous ne pouvons que vous inviter à venir percer le mystère dans les rues de Huy du 11 septembre au 10 octobre 2021. Artistes : Julien Celdran, Frans Daels, Maud Dallemagne, Design for everyone Commissaires d'exposition : Pauline de La Boulaye (auteure, free lance curator), Julie Maréchal (Centre culturel de Huy) Huy, province de Liège (Belgique) Centre culturel de Huy Dédale 2021

octobre 2021


Sol(s) en partage |  rencontres Espace rural & Projet spatial

06/10/2021 08/10/2021

Sol(s) en partage | rencontres Espace rural & Projet spatial

Colloque

Livradois-Forez

2021-10-06 17:00 2021-10-08 17:00 Europe/Paris Sol(s) en partage | rencontres Espace rural & Projet spatial ENSA Saint-Étienne | GRF Architectures & Transformations | ENSA Clermont-Ferrand (ENSACF) UMR Ressources Le sol comme milieu, ressources et mémoire La période que nous vivons est propice à la réflexion sur les formes de partage du sol et des espaces que nous habitons, sur les ressources que nous y puisons et les barrières écologiques que nous n’avons pas su respecter. Les enjeux environnementaux (résilience des territoires face aux risques climatiques, modèles agricole et alimentaire en question, artificialisation des sols, migrations, etc.) ainsi que les défis économiques et sociétaux (paupérisation et dévitalisation des centre-bourgs et des centres-villes des localités de taille moyenne, vacance résidentielle et commerciale, vieillissement des populations, dépendance à la voiture, etc.) obligent à repenser en profondeur nos modes d’urbanisation et d’édification, de transformation et d’habitation des milieux qui nous abritent et qui ont largement été malmenés voire ignorés. Les 10es rencontres du réseau ERPS, « Sol(s) en partage » proposent de convoquer de nouveau le sol comme matière première et support essentiels du projet et à engager une reconquête par le sol entendu à la fois comme milieu, ressource et mémoire, d’interroger l’urgence de mieux partager les sols, de mieux les considérer, les protéger, les ménager, les affecter, les utiliser, les exploiter, les mutualiser, etc. en écho à la nécessité de faire commun. Ces rencontres ont pour ambition d’établir un portrait des manières dont le sol est questionné et mobilisé par toutes les sphères par-ticipant de la transformation des territoires, que celles-ci soient académiques, institutionnelles, associatives, habitantes, etc. En complément, sur la base de retours d’expériences de terrains, un travail plus prospectif et exploratoire doit permettre d’identifier les questionnements émergents, les évolutions et les tendances actuelles en matière de pratiques pédagogiques, de recherches et d’actions. Ces 10es rencontres 2021 proposent une première journée de sessions et table-rondes à la Chaise Dieu rassemblant une vingtaine de contri-buteurs et une journée plus spécifiquement dédiée au territoire du PNR du Livradois-Forez, partenaire de ces rencontres. Découvrir le programme S'inscrire avant le 19 juillet La Chaise-Dieu / Ambert ENSA Saint-Étienne | GRF Architectures & Transformations | ENSA Clermont-Ferrand (ENSACF) UMR Ressources Sol(s) en partage | rencontres Espace rural & Projet spatial
Ateliers collaboratifs pour la création de mobilier urbain en terre

08/10/2021 09/10/2021

Ateliers collaboratifs pour la création de mobilier urbain en terre

Atelier

Mulhouse

2021-10-08 09:30 2021-10-09 17:00 Europe/Paris Ateliers collaboratifs pour la création de mobilier urbain en terre Frugalité heureuse et créative Alsace Le week-end du 8 et 9 octobre 2021, Motoco vous invite à explorer votre créativité en vous proposant des ateliers collaboratifs de création de mobilier urbain ouverts aux artistes, étudiants, entreprises de BTP, architectes et ingénieurs. Avec l’aide des membres du groupe Frugalité heureuse et créative Alsace, les participants pourront, en équipe, élaborer des éléments de mobilier urbain. La seule condition de ce défi : utiliser uniquement des matériaux naturels, notamment de la terre crue sous toutes ses formes (et éventuellement du bois ou encore des fibres végétales locales). Les visiteurs pourront voir, toucher, sentir, goûter, écouter ce matériau et découvrir comment les idées des artistes et architectes peuvent se traduire en objet réalisés en utilisant les techniques ancestrales revisitées. Ainsi, le but est de dynamiser la filière et d’explorer les possibilités de ce matériau local à très faible enveloppe carbone, en termes de tenue structurelle, de limites dimensionnelles, de différences de texture, de complexité de réalisation etc. Les éléments de mobilier trouveront ensuite leur place dans l’environnement urbain mulhousien pour être soumis à l’épreuve du temps et de l’Homme. Infos MOTOCO - 13 rue de Pfastatt - 68200 Mulhouse Frugalité heureuse et créative Alsace Ateliers collaboratifs pour la création de mobilier urbain en terre