Topophile — l'ami·e des lieux | la revue des espaces heureux

Lettres topophiles #4 – Spécial Covid-19

Bonjour ,

Réfléchissons seuls ensemble pour ne pas s'endormir

Philosophes, géographes, journalistes, architectes, anthropologues répondent à nos questions... une série à suivre.
Covid #1 | De la démesure des villes à la plénitude des territoires
« Le confinement devrait stimuler les no man’s time que sont l’ennui, la rêverie, l’attente, la sieste, ils sont aussi importants à notre santé mentale et physique que les no man’s land le sont à la qualité des territoires. »
Questions à Thierry Paquot, philosophe de l'urbain et de l'habiter.
Covid #2 | Du confinement à l'hypersurveillance
« L'un des traits essentiels de l'hypersurveillance tient en effet à la participation, active ou passive, d'une grande partie des membres de la vie collective à cet assujettissement de masse. »
Questions à Tony Ferri
, philosophe, spécialiste du système carcéral et punitif.
Covid #3 | Pas de répit pour l’estomac
« Pour que les circuits courts détrônent les comportements des consommateurs habitués à remplir un chariot de supermarché calibré sur le coffre d’une voiture […] il faut imaginer de nouveaux rythmes urbains, un abandon massif de la voiture. »
Questions à GIlles Fumey, géographe de l'alimentation.
Covid #4 | Stratégie de la peur
« Il convient d'assurer une stratégie d'accroissement de la peur afin d'obtenir de la plus grande majorité des habitants de la planète une soumission au mode de vie établi par le principe sacralisé de la croissance. »
Parole à Gilles Clément, jardinier planétaire.
Le balcon, un dedans dehors
Alors que le balcon est devenu en cette période de confinement un des rares lieux de sociabilité et le signe d’une incontestable urbanité des citadins, Thierry Paquot revient sur son histoire et ses significations.
La queue comme groupe social
En ces temps de confinement et de rationnement, la queue, fait urbain pourtant anodin, représente l’unique rassemblement social autorisé. Ces files d’attentes deviennent notre seule excuse, notre seule occasion pour un ersatz de bain de foule, un ersatz de bain de ville. René Maunier établit en 1939 une typologie des queues.

Lisons dans notre coin...

H2O Les eaux de l’oubli d’Ivan Illich
« L’eau dont nous sommes en quête, c’est le fluide qui trempe les espaces, intérieur et extérieur, de l’imagination. »
Être écoféministe de Jeanne Burgart Goutal
« Avec l’écoféminisme, c’est donc tout un pan oublié de notre histoire qui ressurgit : un passé radical, utopiste, révolutionnaire, tissé de créativité, de rêves grandioses et fous. »
Mesure et démesure des villes de Thierry Paquot
« L’écologie existentielle articule temporalité et territorialités avec comme horizon l’édification de la ‘maison commune’ de tous les êtres vivants dans la culture vivifiante de leur hétérogénéité. »

... et jouons à plusieurs pour ne pas s'ennuyer

Un quiz biorégional
À quel point connaissez-vous votre bio-région ? Plus qu’un passe-temps à faire seul, entre amis ou en famille, c’est l’occasion de réfléchir et de découvrir ce qui fait région.
Un quiz topophile
Êtes-vous topophile ? Voilà une invitation à porter attention aux territoires de notre existence, à rendre évident ce qui fait lieu, votre lieu.

En mai, Topophile va à l'école !

Alors qu’un vent de contestations a animé les écoles d’architecture au tournant de l’année, qu’une critique et un mécontentement plus ou moins larvés se font timidement ou bruyamment entendre dans celles-ci mais aussi dans les écoles de design, de paysage, d’urbanisme, Topophile saisit l’occasion de réfléchir à la pédagogie en relatant des expériences passées et en rapportant des pratiques alternatives actuelles.
Enseigner l’architecture : de l’ici à l’ailleurs
Premier volet de cette série : un entretien avec Simon Teyssou, le directeur de l'École nationale supérieure d'architecture de Clermont-Ferrand.
Bonne lecture !
Les rhapsodes,
Camille Morin | Martin Paquot | Raphael Pauschitz
Un·e ami·e – qui vous veut du bien – vous a transmis cette lettre, elle vous a plu ? Inscrivez-vous et recevez-la tous les mois.

Suivez Topophile sur les réseaux sociaux

facebook instagram twitter linkedin 
[Dessin florilège]
MailPoet