Rendez-vous

16/09/2021

18:00 20:00

Architecture et care : La cité, une orthopédie ? | Eric de Thoisy

Conférence

En ligne, Paris

2021-09-16 18:00 2021-09-16 20:00 Europe/Paris Architecture et care : La cité, une orthopédie ? | Eric de Thoisy Chaire de Philosophie à l'hôpital Séminaire / "Architecture et care : La cité, une orthopédie ?", animé par Eric de Thoisy. Jeudi 16 septembre à 18h, en visioconférence sur zoom ou en présentiel à l'Hôpital Sainte-Anne à Paris. 💡 “Pour l’architecture, s’emparer des éthiques du Care et d’autres cadres en relation (Tronto, Nussbaum, Anders, etc.) exige le développement d’une réflexion dépassant nécessairement le domaine de la santé, et les séances introductives (2020/2021) ont abouti à des hypothèses mettant en crise l’origine-même de l’architecture. L’architecture, depuis ses débuts (les débuts de son histoire européenne), fonctionne comme déni, ou compensation, ou encore transcendance de la périssabilité (Anders) et de l’immaturité chronique (Sloterdijk) des sujets. Et pour ce faire, elle devient corps, elle-aussi, un corps à traiter voire à soigner, à la fois solidaire et concurrent (imbattable) du corps biologique : architecture et médecine développent ainsi une relation fondatrice et radicalement ambivalente. Que deviennent ces piliers de l’histoire si l’on a à bâtir aujourd’hui pour le « vulnérable » et non pas contre lui, voire pour la vulnérabilité elle-même ? Inscription libre et gratuite, en distanciel ou en présentiel, sur le site de la chaire. S'inscrire Hôpital Sainte-Anne à Paris - Amphithéâtre Morel - 1, rue Cabanis 75014 Paris Chaire de Philosophie à l'hôpital Architecture et care : La cité, une orthopédie ? | Eric de Thoisy

Chaire de Philosophie à l'hôpital

Hôpital Sainte-Anne à Paris - Amphithéâtre Morel - 1, rue Cabanis 75014 Paris

 

Séminaire / "Architecture et care : La cité, une orthopédie ?", animé par Eric de Thoisy.

Jeudi 16 septembre à 18h, en visioconférence sur zoom ou en présentiel à l'Hôpital Sainte-Anne à Paris.

💡 “Pour l’architecture, s’emparer des éthiques du Care et d’autres cadres en relation (Tronto, Nussbaum, Anders, etc.) exige le développement d’une réflexion dépassant nécessairement le domaine de la santé, et les séances introductives (2020/2021) ont abouti à des hypothèses mettant en crise l’origine-même de l’architecture. L’architecture, depuis ses débuts (les débuts de son histoire européenne), fonctionne comme déni, ou compensation, ou encore transcendance de la périssabilité (Anders) et de l’immaturité chronique (Sloterdijk) des sujets. Et pour ce faire, elle devient corps, elle-aussi, un corps à traiter voire à soigner, à la fois solidaire et concurrent (imbattable) du corps biologique : architecture et médecine développent ainsi une relation fondatrice et radicalement ambivalente. Que deviennent ces piliers de l’histoire si l’on a à bâtir aujourd’hui pour le « vulnérable » et non pas contre lui, voire pour la vulnérabilité elle-même ?

Inscription libre et gratuite, en distanciel ou en présentiel, sur le site de la chaire.